.

Accueil
Analyses
Apprendre
Portefeuille
Recevoir nos conseils
Liens - Partenariats

A Trading'Bourse

Glossaire
Analyse Fondamentale
Analyse technique
Produits dérivés

Les notions des base de l'analyse chartiste

Les prix ne connaissent que deux états : en tendance (à la hausse ou à la baisse) ou sans tendance. Le premier apport de l'analyse graphique va être de mettre l'accent sur l'état actuel des prix. Pour cela, le premier travail consiste à tracer des droites qui vont rejoindre les points extrêmes des prix.

Les lignes de support et de résistance (lignes horizontales) sont caractéristiques des marchés de trading range (marché sans tendance) et les lignes de tendance (lignes obliques haussières ou baissières) sont adaptées aux situation de marché en tendance. Ces outils demeurent les plus utilisés sur les marchés financiers, en dépit ou plus sûrement grâce à leur facilité de mise en œuvre et de leur grande facilité d'utilisation. On verra dans un prochain chapitre que l'analyse graphique est en réalité totalement dépendante de la psychologie des opérateurs et que, donc, à ce titre, elle apporte de précieux renseignements quant à l'opinion des opérateurs sur les marchés et donc à la prévision des cours. Une autre raison de l'utilité de l'analyse graphique est tout simplement que l'acte de tracer une ligne sur un graphe devient auto-réalisateur, si tout autour de la planète d'autres investisseurs font de même. Si tout le monde trace une ligne de support à 100, 100 va effectivement devenir un support.

NB : d'une manière générale, nous avons indiqué que nous utiliserons systématiquement les graphiques en chandeliers. Cependant, dans ce chapitre, et uniquement à titre d'exemple sur des modèles théoriques non réels, nous vous montrerons des graphiques en lignes, afin que vous puissiez vous familiariser plus facilement avec les configurations chartistes.


Qu'est-ce qu'une tendance ?

En analyse technique, une tendance est définie comme une succession de sommets et de creux ascendants (tendance haussière) ou descendant (tendance baissière). Ainsi, dans une tendance haussière franche, chaque sommet est plus élevé que le précédent et chaque creux est plus élevé que le creux précédent. Un sommet qui ne parvient plus à dépasser le sommet précédent est une alerte quant à la pérennité de la tendance haussière en cours. De même, une courbe des prix qui casse un creux précédent est une alerte sur la possible fin de tendance haussière. Inversement sur une tendance baissière, chaque creux se situera en dessous de son prédécesseur ainsi que chaque sommet. L'incapacité des prix à former un nouveau creux ou un nouveau plus bas, ou une clôture de sommet qui casse la clôture du sommet précédent avertit d'un possible retournement de tendance.

Lorsque les prix se trouvent dans une tendance claire et définie, la volatilité qui accompagne le mouvement des prix a tendance à diminuer. A l'inverse, lorsque les prix vont atteindre le sommet de la tendance, la phase de distribution qui suit se caractérise par une reprise de la volatilité, prélude au retournement de tendance. Le retournement de tendance qui suit voit la volatilité rebaisser puisqu'une nouvelle tendance est en cours. Cela est d'autant plus vrai sur les sommets que sur les creux, la volatilité sur les creux étant généralement moindre que sur les sommets.


Niveaux de supports et de résistance

Un niveau de résistance est une droite reliant les points hauts ou sommets d'une courbe de prix et sur laquelle les prix vont bûter sans parvenir à la franchir. Une résistance est un obstacle à la hausse, un obstacle dont on tâchera de déterminer la hauteur afin de pouvoir établir les probabilités de son franchissement par une courbe des prix donnée. Un niveau de support est une droite reliant les points bas ou creux d'une courbe de prix et sur laquelle les prix vont rebondir. Un support est un garde-fou contre les baisses. Comme pour la résistance, on déterminera sa solidité afin de prévénir sa possible cassure et d'envisager une conduite à tenir en cas de cassure.

Important : On n'anticipera jamais un franchissement de résistance ou une cassure de support.

Alternance résistance et support. Une autre règle de base de l'analyse technique est qu'une résistance enfoncée par les prix devient à son tour un support. La mise en place d'une tendance haussière est probable. Inversement, un support enfoncé par les prix devient une résistance. La mise en place d'une tendance baissière est probable.

Plusieurs éléments nous permettent d'apprécier la cassure d'une droite de résistance :

- Sa durée : plus sa durée a été importante et plus sa cassure sera significative, donc plus la sécurité d'achat sera élevée et le risque en capital moindre.

- Sa fréquence : plus les prix auront été en contact avec la droite, et plus sa cassure sera significative. On considérera que trois points de contact est un minimum pour être significatif.

- Les volumes : plus les volumes sont importants et plus les chances de voir le cours continuer sa hausse est élevée. Inversement, nous remarquerons que si de forts volumes accompagnent une butée sur la résistance, ses chances d'être cassée sont d'autant diminuées.

- La vitesse de cassure : plus vite les cours s'éloigneront de la résistance devenue support, plus forte sera la confirmation. Le risque alors est d'attendre un pull-back, ou retour sur le nouveau support, qui ne venant jamais peut nous faire rater un investissement profitable. Il est difficile de fixer un pourcentage précis au-delà duquel la cassure est considérée comme effective. Cela doit s'apprécier au cas par cas, en fonction de chaque droite de résistance. 

 

Face à une droite de support, les notions exposées ci-dessus restent valables symétriquement. Un support transpercé devient une résistance. Durée, fréquence, volume et vitesse de cassure donnent une idée de la validité de la droite de support et de son importance relative quant à notre horizon d'investissement.


Lignes de tendances

Les lignes de tendance, comme leur nom l'indique sont des lignes de support et/ou de résistance qui vont baliser une hausse ou une baisse des prix. Nous les traceront en prenant les extrémités des prix durant la période étudiée (sauf sur du long terme, plus de un an, où là il n'y a guère de différence à choisir la clôture où les extrêmes).

Ainsi, dans une tendance haussière, on pourra tracer une droite de support montante reliant les points bas des prix. A partir de trois contacts, nous nous retrouverons en présence d'une ligne de tendance significative. Dans une tendance baissière, on pourra tracer une droite de résistance descendante, reliant les points hauts des prix. A partir de trois contacts, nous aurons une droite significative. De la même manière que pour les droites horizontales nous jugerons de la validité d'une droite de tendance haussière ou baissière en fonction de plusieurs éléments :

- Durée : plus la durée est importante et plus la droite est significative.

- Fréquence : plus le nombre de contacts avec les prix est élevé et plus la validité de la droite sera affirmée. Trois points sont un minimum de validité.

- Pente : la notion est relative (à l'échelle et au temps du graphe) mais elle est importante, voire cruciale pour juger de la validité de la cassure d'une droite de tendance. Ainsi, une pente très élevée, consécutive à une forte hausse pendant plusieurs voire plusieurs semaines, pourra être cassée sans pour autant remettre en cause la tendance haussière des prix. La cassure pourra simplement se traduire par une période de trading range, période nécessaire pour absorber les prises de bénéfices et dégager de nouveaux acheteurs sur le marché. Bien au contraire, nous jugerons positif une zone de trading range après une forte hausse. Ce point est essentiel car il sous-tend toute notre philosophie d'investissement. Il n'y a pas de place pour la flegme intellectuelle, il faut à tout instant repenser et remettre dans le contexte la théorie.

Il se peut aussi qu'au lieu de tracer seulement une droite de support sur une tendance haussière et une droite de résistance sur une tendance baissière, que l'on puisse tracer aussi une droite de résistance sur une tendance haussière et une droite de support sur une tendance baissière. Dans ce cas là, les prix vont évoluer dans un canal.


Les canaux

Lorsque les cours évoluent au sein d'un canal, qu'il soit haussier ou baissier, ils vont alternativement buter sur la résistance ascendante, avant de venir rebondir sur le support ascendant, et ainsi de suite, jusqu'à la sortie du canal. Lorsque l'on arrive à apercevoir suffisamment tôt la mise en place d'un canal, on peut décider d'acheter lorsque les prix rebondissent et de vendre lorsqu'ils butent sur la résistance. Cela permet de faire des aller-retour rapides et gagnants.

A l'intérieur du canal, on pourra le plus souvent tracer des supports et des résistances de degré inférieur, mais aussi des trendlines haussières ou baissières intermédiaires. En poussant plus loin, on pourra même tracer des droites de supports ou de résistance au canal dans lequel évoluent les prix, en s'appuyant sur des extrêmes passés. Ces lignes devront être regardées pour ce qu'elles sont, de simples points de repères, pouvant devenir significatifs.

Certains analystes n'hésitent pas à tracer des objectifs chiffrés après la sortie du canal. Pour notre part, nous estimons l'exercice périlleux en raison souvent de la fragilité inhérente de la figure. Bien entendu, plus le canal aura eu de points de contact et plus il aura été long en durée, plus nous pourrons envisager de tracer des objectifs de cours chiffrés à la sortie. Dans ce cas, il suffira de reporter la largeur du canal au point de sortie.

.

.